Capturer l’instant… / Capture the moment…

Vouloir capturer l’instant (à travers un appareil photo j’entends) est-il le vivre pleinement? Question de bac philo, vous avez trois heures… 😉🤯

Voila une question que je me pose depuis quelques temps.

J’adore faire des photos. Je suis une totale amateur mais ça me rend heureuse et me fait m’évader du quotidien. J’en fais beaucoup, vraiment beaucoup. Je peux prendre des dizaines de fois la même scène pour être sûre d’avoir LA photo parfaite. A tel point que je suis très (trop) accrochée à mon téléphone (ou mon appareil photo), en train de changer les réglages, de vérifier si la dernière photo prise est réussie, d’effacer celles qui ne le sont pas. Et parfois, souvent, j’en oublie de profiter du spectacle devant mes yeux, d’un coucher de soleil, d’un feu d’artifice… qui passent sans que j’ai vraiment profité de l’instant. Et souvent je regrette…. Je me dis que je n’aurai pas dû faire autant de photos et de vidéos, surtout que maintenant sont entrées dans nos vies les stories… sur Instagram, Snapchat, Facebook…. Comme une « obligation » de montrer aux autres le moment que l’on vit, de prouver que l’on voit et fait des choses exceptionnelles, que notre vie est remplie de coucher de soleil flamboyants, de voyages autour du monde, de repas qui maintenant se doivent d’être beaux en plus d’être bons, comme si notre vie se devait d’être une succession de moments instagrammables…. On recherche alors la photo parfaite, la pose qui nous mette en valeur, on recommence, on efface et on en oublie de vivre le moment.

Notre monde moderne tourne autour de l’image, celle que l’on renvoie, peu importe que ce soit la réalité ou non. La plupart des images dont nous abreuvent la télévision, les magazines, la publicité, le cinéma…. sont des images retouchées. Rien n’est réel, on y raconte une histoire, un rêve…. Cela influe sur tout notre comportement, notre façon d’être et de consommer, notre relation aux autres…. Instagram est devenu le catalogue numérique de notre vie rêvée. Déjà parce que l’on s’y montre sous son meilleur jour mais aussi parce que le réseau social est devenu une sorte de magazine dans lequel on choisit les prochains pays et lieux que l’on va visiter, on y trouve l’accessoire à la mode qu’il faut à tout prix avoir, les cafés et restaurants qu’il faut aller tester… tout ça grâce aux photos parfaites des influenceurs et blogueurs que l’on rêve de reproduire.

Quand je pars en voyage ou que je pars découvrir un lieu nouveau, même pour quelques heures, je ne sais pas vous, mais moi je jongle entre plusieurs appareils. Je veux ramener le plus de photos possibles et j’imagine déjà, au moment de prendre la photo, comment je vais la retoucher pour qu’elle corresponde à ce que je veux, comment je vais pouvoir raconter mon voyage à travers mes clichés. Le positif, c’est que cela me fait autant de souvenirs à regarder et à conserver pour plus tard, des photos dans lesquelles je pourrai me replonger avec nostalgie, en me remémorant les bons moments. La mémoire nous joue parfois des tours et les photos stimulent les souvenirs…. D’un autre côté, je ne regarde que très rarement la plupart des milliers de clichés que je ramène de mes périples, ils restent sur mon disque dur ou sur mon ordinateur et attendent que je veuille bien leur accorder de l’attention… De plus, est-ce que j’ai vraiment profité de tous les instants de ce voyage, est-ce que je me suis vraiment déconnectée et immergée dans cette découverte à force de vouloir tout capturer?

La réponse est non. A force de prendre des photos presque par « obligation », pour nourrir mes albums photos et surtout les réseaux sociaux et Instagram, j’en oublie de savourer le moment présent. Et ensuite, j’ai des regrets….

J’ai donc décidé de me forcer à moins prendre de photos, de vidéos ou de stories, mais à vraiment capturer des moments particuliers, ceux que je veux avoir sur pellicule et à plus profiter de l’instant…. Je me souviens d’une fois en haut de l’Empire State Building, où j’admirai le coucher du soleil sur Manhattan, et où je suis arrivée à ne prendre que quelques photos car je voulais vraiment profiter de ce magnifique spectacle…. Et plusieurs mois après, cela reste un très bon moment…. et un beau souvenir…. Et je garde toujours en mémoire des impressions de ce moment suspendu… Les trois/quatre photos que j’ai faites m’aident à me le rappeler également.

J’aime toujours autant faire de la photo mais « less is more » comme on dit. L’important ce n’est pas de paraître, mais d’être….

Suis-je la seule à me poser toutes ces questions…😵😂 ou c’est un sentiment partagé? Dites-moi ce que vous en pensez?

English version: Does wanting to capture the moment (through a camera I mean) is a way to make the most of this moment… This is a very philosophical question, I know… 😉🤯

This is a question I’ve been asking to myself for a while…

I love taking photos. I’m not a professional at all but it makes me happy and escape the daily routine. And I take a lot of photos, like A LOT. I can take ten/twenty times the same one to be sure to have THE perfect one. The result is that I’m always on my phone, or my camera trying to find the best mode, checking if the last photo is nice and delete those which are not. Et sometimes I forgot to enjoy what is happening in front of my eyes, a sunset, a firework… that happens without me really seizing the moment. And most of the time I regret…. I blame me for taking to much pictures and videos, especially now that all the daily story situation is going on… On Instagram, Snapchat, Facebook… Like it is an obligation to show others what we are living, to prove that we are doing and seeing exceptional things, that our life is full of beautiful sunsets, travels around the world, meals that needs to be good looking (and good to eat), as if our life needs to be full of « instagramable » moments. So we are looking for the perfect photo, the right pose, we restart, we delete and forget to live the moment.

Our modern world is all about image, our « public » image, no matter if it is reality or not. Most of the images seen in medias (television, magazines, publicity, cinema…) are photoshopped. Nothing is real, it tells a story, a dream…. It influences our behavior, who we are and our way of consuming, our relationships with others…. Instagram became the digital catalog of our dreamlife. First because you always show your best profile on the social media, but also because it became a magazine in which you choose the next countries you’re going to visit, the next it-bag or accessory you need to have, coffees and restaurants you must try, thanks to the perfect photos shown by influencers and bloggers that we want to imitate.

When I travel, even for a few hours, I’m always taking my smartphone and my camera (or at least my phone). I want to take as many photos as possible, and I’m always thinking about how I’m going to edit it to match what I have in my mind, to be like I want it to be and tells the story of my trip through my pictures. They will later remind me the good memories, which I will look at with nostalgia. Sometimes, we need a little help…. But in fact, I rarely look at my hundreds of pictures taken during my travels, I keep them in my computer or my external drive, and they’re waiting for me to give them attention. And did I really enjoy all the moments of this trip, did I disconnected and immerse myself in this discovery while wanting to capture everything?.

The answer is no. While trying to take as many photos as I can for my photos albums and social medias such as Instagram, I forget to live in the moment. And then, I regret...

So I’ve decided to take less photos, videos or stories and try to really capture some particular moments, those I wanna keep and try to more be in the moment…. I remember one day at the top of the Empire State building, while watching the sunset on Manhattan when I forced myself not to take to many pictures and watch this beautiful show…. And several months later, it remains a beautiful souvenir…. and I keep in memory some impressions of this moment out of time…. And the few pics I’ve made help me to remind me of this moment.

I love taking photos but « less is more » as we say. What is important is to be and what you really are, not what you seem to be, and what other people think of you….

Am I the only one questioning myself like that?…😵😂 Or its a shared feeling? Tell me what do you think?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.